10 façons d’aider votre enfant à réussir à l’école primaire

Selon un sondage réalisé par Opinion Way, 27% des parents d’élèves disent être en difficulté dans l’accompagnement scolaire de leur enfant. 67% des pères et mères estiment ne pas être préparés pour participer efficacement à la réussite scolaire de leur enfant. Pourtant, le soutien des parents est essentiel pour aider les enfants à réussir sur le plan scolaire.

Permettre à son enfant de bien travailler à l'école
Bien travailler à l’école : conseils aux parents d’élève

Ce guide pour parents, ne vous présente pas une méthode magique pour que votre enfant devienne un bon élève, le premier de la classe ! Ces 10 conseils à développer chaque jour permettront aux parents d’accompagner leur enfant sur le chemin de la réussite scolaire à l’école maternelle et primaire ou au collège et au lycée.

Tous les enfants naissent artistes. Le problème est de rester artiste en grandissant.

Pablo Picasso, artiste peintre, 1881-1973

1/ Participer à la rentrée des classes et à la réunion de début d’année scolaire

Les enfants réussissent mieux à l’école lorsque les parents participent à leur vie scolaire. Assister à la rentrée des classes et à la première rencontre parents / professeurs est un excellent moyen de connaître les enseignants de votre enfant et leurs attentes.

Les élèves, de l’école primaire ou du collège, vont ainsi ressentir l’implication de leurs parents dans leur scolarité. Pour une maman ou un papa, cela permet de signifier à leur enfant que le monde de l’école et celui de la maison sont complémentaires.

En outre, participer à la rencontre parents / enseignants est une bonne façon de rester informé. Les rencontres entre parents et professeurs ont généralement lieu une ou deux fois par an pour faire un bilan de la scolarité de l’enfant.

Cette implication parentale dans la scolarité de l’enfant sont l’occasion d’échanger avec l’enseignant de votre enfant, discuter des stratégies pour aider votre enfant à progresser et à se sentir bien à l’école. La rencontre avec l’enseignant permet également à votre enfant de savoir que ce qui se passe à l’école sera partagé avec sa famille.

Si votre enfant a besoin d’apprentissages spéciaux, des réunions supplémentaires peuvent être planifiées avec les enseignants et d’autres membres du personnel de l’école. La rencontre entre l’enseignant et les parents d’un élève en difficulté permettra notamment de mettre en place un enseignement individualisé et de réadapter les attentes de l’enseignant : devoirs, résultats.

Gardez à l’esprit que les parents peuvent demander des réunions avec les enseignants, les directeurs, les conseillers scolaires ou d’autres membres du personnel de l’école à tout moment de l’année scolaire.

Envoyer un message de bonne rentrée scolaire aux étudiants et professeurs.

2/ La sortie des classes et le site web de l’établissement

Avoir une connaissance concrète du quotidien scolaire de votre enfant, vous offrira un bon support à la discussion avec lui. Un élève dont le parent est concrètement investi dans sa scolarité sera un enfant qui prendra ses études et apprentissages au sérieux.

Allez chercher son enfant après l’école

Accompagner son enfant à l’école le matin et être présent lors de la sortie des classes vous permettra de cadrer positivement sa journée scolaire. Cette présence vous permettra, également, de rencontrer les autres parents d’élèves et d’échanger quotidiennement avec la maîtresse ou l’enseignant.

Même si il est vrai que ce conseil aux parents concerne plutôt les élèves de l’école maternelle ou primaire, il est bon de se rendre, de temps en temps, au collège ou au lycée. À cet âge-là, les ados ont un peu honte de leurs parents mais… Vous rendre disponible pour votre fils adolescent ou fille adolescente lui envoie un message positif qui participera grandement à son bien-être et son investissement scolaire.

Connaitre l’établissement scolaire de votre enfant

Que votre enfant soit élève d’école primaire, collégien ou lycéen, Il est important que son établissement scolaire ne soit par une terre étrangère pour le bon parent que vous êtes ! Connaître la disposition physique du bâtiment et la cours de récréation de l’école peut vous aider à communiquer avec votre enfant lorsque vous parlez de sa journée scolaire. Il est bon de connaître l’emplacement du bureau du CPE ou des surveillants, de l’infirmière de l’école, de la cafétéria, du gymnase, des terrains de sport, des terrains de jeux, de l’organisation des différentes classes.

Visitez régulièrement le site web de l’école

Un autre conseil aux parents d’élèves: visitez régulièrement le site Web ou l’application mobile de l’école, du collège ou du lycée. Vous pouvez y trouver des informations concrètes sur le quotidien scolaire de votre enfant:

  • Le calendrier scolaire
  • Coordonnées des enseignants
  • Evénements à venir comme les voyages de classe
  • Dates des examens et agenda des devoirs.
  • De nombreux enseignants ont leurs propres sites Web qui détaillent les devoirs, les dates des tests, les événements et le programme scolaire

Cette bonne connaissance de l’organisation de l’établissement scolaire de votre enfant, vous permettra de faire ressentir à votre enfant que vous vous sentez concernés par sa scolarité.

3/ Les devoirs à la maison : arguments et aide parentale

Les devoirs à faire à la maison, que ce soit à l’école primaire, au collège ou au lycée renforcent et étendent l’apprentissage en classe. L’aide des parents pour les devoirs permet aux enfants de mettre en pratique et de mieux investir l’enseignement donné en classe.

Les devoirs à la maison permettent à son enfant de développer un sens des responsabilités et une éthique de travail qui lui seront bénéfiques en cours et tout au long de sa scolarité. Apprendre ses cours ou faire un exercice scolaire sous le regard de sa maman et de son papa permet à l’élève d’apprendre dans un climat d’affection.

Contrairement à ce que l’on croit: un enfant n’apprend pas par cœur mais avec le coeur. Les devoirs à faire à la maison lui permettent d’apprendre dans un climat d’amour. Le meilleur des contextes pour apprendre et marcher sur le chemin de la réussite scolaire.

Sylvie, psychologue scolaire

En plus de vous assurer que votre enfant sait que vous considérez les devoirs comme une priorité, vous pouvez l’aider en créant un environnement d’étude efficace. Tout espace de travail bien éclairé, confortable et silencieux avec les fournitures nécessaires fera l’affaire. Éviter les distractions (comme un téléviseur en arrière-plan), définir une heure de début et de fin pour le temps des devoirs..

Pendant que votre enfant fait ses devoirs, soyez disponibles pour interpréter les consignes relatives aux devoirs, offrir des conseils, répondre aux questions et relire avec lui le travail terminé. Mais résistez à l’envie de fournir les bonnes réponses ou de terminer les tâches vous-même.

Apprendre des erreurs fait partie du processus. Pour valoriser votre enfant et le sortir de l’angoisse de l’échec scolaire, expliquer lui que l’on apprend souvent de ses erreurs et échecs. Expliquer lui que ses difficultés scolaires sont normales. Veiller à ce que ces dernières n’est pas un impact sur sa confiance en soi. Utilisez l’humour, parlez-lui de votre propre expérience d’enfant, relativisez et dédramatisez la situation.

Les devoirs à la maison sont l’occasion de vous investir concrètement dans la scolarité de votre fille ou fils. Les devoirs et les leçons à apprendre à la maison vous offrent l’occasion de l’accompagner dans ses apprentissages.

4/ Bien commencer la journée scolaire : le préparer pour l’école

Un bon petit déjeuner pour bien travailler à l’école

Un petit-déjeuner nutritif ravive les enfants et les prépare pour la journée. En général, les enfants qui déjeunent ont plus d’énergie et réussissent mieux à l’école. Les enfants qui prennent un bon petit-déjeuner sont également moins susceptibles développer des réactions somatiques : maux de ventre, mal à la tête

Vous pouvez aider à augmenter la capacité d’attention, la concentration et la mémoire de votre enfant en lui offrant de bons aliments pour le petit-déjeuner riches en grains entiers, en fibres et en protéines, ainsi qu’en sucre ajouté.

Le petit déjeuner idéal pour un élève : Un fruit frais, des noix ou graines, un yaourt, une tranche de jambon (de poulet de préférence) pour les protéines. Pour compléter ce petit déjeuner nutritif, nous vous conseillons de lui donner des vitamines pour enfants. Les vitamines pour enfant Bion Juniors sont la solution parfaite.

Bien dormir pour bien travailler à l’école

Les enfants ont également besoin d’une bonne quantité de sommeil pour être alertes et prêts à apprendre toute la journée. La plupart des enfants d’âge scolaire ont besoin de 10 à 12 heures de sommeil par nuit (et ce 7 jours sur 7). Des difficultés au coucher peuvent survenir à cet âge pour diverses raisons. Les devoirs, les sports, les activités périscolaires, les téléviseurs, les ordinateurs et les jeux vidéos, ainsi que les emplois du temps chargés en famille, peuvent empêcher les enfants de dormir suffisamment.

Le manque de sommeil peut provoquer un comportement irritable ou hyperactif. Mal ou pas assez dormir à des conséquences négatives sur la concentration en classe. Il est important d’avoir une routine régulière au coucher, surtout les soirs d’école.

Assurez-vous de laisser suffisamment de temps avant le coucher pour permettre à votre enfant de se détendre avant l’extinction des lumières et de limiter les divertissements stimulants comme la télévision, les jeux vidéos et l’accès Internet .

Lire notre article sur les conséquences de la surexposition des enfants aux écrans

5/ Apprendre à son enfant à s’organiser

Lorsque les enfants sont organisés, ils peuvent rester plus longtemps concentrés au lieu de passer du temps à observer les choses autour d’eux et se laisser distraire.

Que signifie être organisé pour un élève d’écolier, un collégien ou un lycéen ? Pour les travaux scolaires, cela signifie avoir un agenda, un carnet de texte et des cahiers ou classeurs bien tenus.

Dès le début de l’année scolaire, prenez du temps avec votre enfant pour l’aider à bien présenter ses cahiers. Expliquez lui l’importance de bien prendre soin de ses fournitures scolaires et de ses livres.

Vérifiez les cahiers et son agenda tous les soirs d’école. L’objectif n’est pas de contrôler mais d’accompagner avec bienveillance.

Apprenez à votre enfant à utiliser un calendrier ou un agenda personnel pour rester organisé. Il est également utile d’apprendre à votre enfant à mettre en place une liste de choses à faire (une todo list) pour l’aider à établir des priorités et à travailler de façon efficace.

Enfin aménager lui un espace de travail à la maison. Lui acheter un bureau scolaire est un vrai plus. Cela permet de lui offrir un lieu personnel exclusivement destiné à l’apprentissage scolaire et aux devoirs à la maison. Un espace de travail qui lui donnera envie d’apprendre …

6/ Lui donner le goût d’apprendre, de s’adapter et d’être créatif

Pour accompagner votre enfant dans sa scolarité de façon efficace, il est important d’avoir pour principal objectif de développer chez lui son goût d’apprendre, sa motivation et sa créativité. L’objectif n’est pas de le « remplir de connaissances et de savoirs ». L’objectif et de lui apprendre à apprendre et à être créatif.

Comme l’explique Oliver Roland dans son excellent livre intitulé , Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études : « La créativité est une capacité de plus en plus importante pour tirer son épingle du jeu aujourd’hui, et le deviendra de plus en plus » :

Apprendre développe le cerveau, ses capacités d’apprentissage et de mémorisation. C’est utile, mais ça l’est beaucoup moins aujourd’hui que la créativité, la volonté et la capacité d’apprendre par soi-même …

L’éducation d’aujourd’hui devrait plus être centrée sur la faculté de raisonner et notamment d’apprendre à être plus créatif, former son esprit critique, résoudre efficacement les problèmes, mieux prendre des décisions.

Ce sont des compétences dont nous avons besoin aujourd’hui, plus que la capacité à mémoriser.

A cela s’ajoute d’autres compétences à développer:
– La capacité à se concentrer pleinement sur une tâche.
– La capacité à rester motivé et/ou discipliné pour accomplir une projet ambitieux à moyen et long terme.

Extrait du Livre Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études écrit par Oliver Roland

Nous le voyons, savoir apprendre et plus important qu’apprendre. Le rôle premier du parent sera d’apprendre à son enfant à travailler de façon efficace avec volonté et créativité.

7/ Lui apprendre à étudier de façon efficace

Apprendre ses cours ou une leçon en vu d’un examen est stressant pour un enfant. Ce stress de l’enfant peut générer chez lui un sentiment de peur, amplifier un manque de confiance en soi et des difficultés psychologiques.

Dès l’école primaire, les parents devraient aider leur enfant à se préparer à un contrôle ou un examen scolaire. Pour cela, il faut lui enseigner de bonnes habitudes d’apprentissage. Une méthode d’apprentissage qui lui servira par la suite pour le reste de ses études : au collège, lycée et dans le cadre de ses études supérieures.

Ne pas réviser ses cours dans l’urgence

À l’école primaire, les enfants passent généralement des tests de fin d’unité en mathématiques, en orthographe, en sciences et en études sociales. Assurez-vous de savoir quand un test est prévu. Cela vous vous permettra d’aider votre enfant à étudier à l’avance. Des révisions trop tardives installent votre enfant dans une situation de stress. Au contraire, les révisions effectuées suffisamment à l’avance rassurent votre enfant, lui donnent un sentiment de satisfaction et d’efficacité.

Réviser ses cours par étapes : Petit à petit l’oiseau fait son nid !

Apprenez à votre enfant à décomposer son travail scolaire. L’idée est de le faire travailler un peu chaque jour. Ainsi, le travail scolaire paraît moins lourd. En outre, un élève intègre plus facilement des connaissances quand l’apprentissage scolaire et progressif. N’oubliez pas que faire une pause après une période d’étude de 45 minutes est un moyen efficace d’aider les enfants à traiter et à se souvenir des informations.

Toutefois, si les études et les examens scolaires deviennent une source de stress trop fortes pour votre enfant, il est important de discuter de la situation avec son professeur.

8/ Connaître et lire avec votre enfant le règlement intérieur de l’établissement scolaire

Tous les établissements scolaires ont leur règlement intérieur. il s’agit des règles, des attentes et des consignes collectives pour le bien vivre ensemble: comportement des élèves, codes vestimentaires, utilisation des smartphones, langage acceptable et conséquences du non-respect du règlement.

Il est important que votre enfant sache ce qui est attendu. Ce règlement intérieur qui s’impose à lui et aux autres élèves va le sécuriser et lui offrir un cadre de travail équilibré.

Pour favoriser le bien-être de votre enfant à l’école, il est important de prendre du temps avec lui pour lire ce règlement. Cela vous permettra d’échanger autour des consignes données et de donner du sens aux règles. Vous pouvez, par exemple, lui expliquer que les attentes de l’école correspondent à celles de la maison. Ainsi votre enfant considéra que les deux environnements, familial et scolaire, comme des lieux sûrs, bienveillants et complémentaires.

La lecture du règlement intérieur sera aussi pour vous l’occasion de lui rappeler qu’en cas de problème (harcèlement scolaire, racket, violence ou moquerie) il existe une loi et des actions possibles.

Ce temps d’échange avec votre enfant sera propice à un investissement scolaire de votre enfant serein et porté par des repères bien définis et partagés avec sa famille.

9/ Pas d’absentéisme scolaire : prendre l’école au sérieux !

Sans dramatiser la situation, il est primordial de faire ressentir à votre enfant l’importance de l’école. Il est important que les enfants arrivent à l’école tous les jours à l’heure. Les absences scolaires ne doivent être justifiées que par un problème de santé. Un enfant trop souvent absent à l’école est un enfant qui ne peut pas investir de façon assidue sa scolarité.

Devoir rattraper le travail en classe et les devoirs peut être stressant et nuire à l’apprentissage de l’élève. En outre, elle donne le sentiment à votre enfant d’être en retard dans son apprentissage par rapport aux autres élèves de sa classe.

Si votre enfant manque beaucoup l’école pour cause de maladie, demandez à son enseignant quels cours et quelles activités ont été pratiqués pendant les jours d’écoles manqués. Vous pourrez ainsi en parler avec votre enfant et veiller à ce qu’il reste en lien avec le quotidien de sa classe.

Parfois les élèves veulent rester à la maison et ne pas aller à l’école car ils sont confrontés à un problème particulier: problèmes relationnels avec leurs camarades de classe, devoirs non-faits ou trop compliqués, sentiments d’échec scolaire, enseignant trop sévère et exigent.

Cela peut entraîner de vrais symptômes, comme des maux de tête ou des maux d’estomac: une somatisation. Si vous pensez qu’il y a un problème à l’école, parlez-en à votre enfant et à son professeur. Ne laissez pas traîner la situation car cela amplifie l’anxiété de votre enfant .

Le professeur principal, la directrice de l’école ou le psychologue scolaire sont en mesure de vous aider. Avant de vous rendre à l’école, prenez le temps de parler de la situation à votre enfant et de lui expliquer votre démarche parentale. Ce temps de parole enfant/parents sera un espace de « ré-assurance » de l’élève et lui permettra de se réinscrire positivement dans sa scolarité.

Trouver un modèle de mot d’excuses des parents pour justifier une absence scolaire

10/ Prenez le temps de parler de l’école avec son enfant

Prenez le temps de parler avec votre enfant de sa scolarité tous les jours. En tant que papa et maman vous lui signifiez ainsi que ce qui se passe à l’école est important pour vous. Lorsque les enfants savent que les parents s’intéressent à leur vie scolaire, ils prennent l’école au sérieux et sont plus motivés pour avoir de bonnes notes.

Ces espaces de parole sont des moments importants. Ils permettent aux parents d’évaluer l’état d’esprit de leur enfant et la façon dont il vit sa scolarité.

Parler de l’école avec ses parents permet à l’enfant d’exprimer ses ressentis, peurs et difficultés. À contrario, votre enfant pourra également vous parler de ses bons résultats scolaires, de son bon comportement et se valoriser en mettant en enfant sa réussite scolaire.

La réussite scolaire : une affaire de famille !

En conclusion de ces quelques conseils aux parents aux sujets des facteurs de la réussite scolaire, nous pouvons dire que réussir sa scolarité se joue autant à la maison qu’à l’école.

Les parents comme les enseignants sont des acteurs essentiels dans la mise en place des conditions propice à la réussite scolaire. Le mode de vie de l’enfant et l’implication des adultes dans sa scolarité sont des facteurs déterminants de la réussite scolaire.

Avoir de bons résultats scolaires passe avant tout par un cadre de vie équilibré porté par les parents et compris par l’enfant. Un enfant a besoin de ressentir que sa maman et son papa s’intéressent réellement à sa scolarité et à ses résultats scolaires.

L’Investissement des parents dans la scolarité et leur implication préparent le terrain pour que les enfants marchent sereinement sur le chemin de la réussite scolaire.

1 réflexion au sujet de « 10 façons d’aider votre enfant à réussir à l’école primaire »

  1. De bons conseils pour aider son enfant à faire ses devoirs. J’ai bien apprécié également les précieux conseils pour favoriser la réussite scolaire de ses enfants. Ces idées sont très pratiques mais, en effet, elles permettent de mettre en place un climat propice au bien être scolaire des jeunes apprenants.

    Avec vos analyses d’experts, je réalise combien les parents sont des acteurs importants dans la scolarité de leur enfant.

    Une site éducatif avec peu d’articles mais bien écrits et intéressants.

    Répondre

Laisser un commentaire

Follow by Email
LinkedIn
Share