Les 8 compétences parentales pour une éducation efficace et des enfants équlibrés

Le parent idéal n’existe pas c’est bien connu. Les enfants d’une même famille peuvent avoir un développement personnel différent en ayant les mêmes parents.

Cependant sans être une mère parfaite ou un père parfait, certains parents ont des compétences parentales plus propices au bon développement de leur enfant. La bonne nouvelle est que tout le monde peut develloper ses compétences et offrir une éducation équilibrée à sa progéniture.

Conseils aux parents pour une vie de famille apaisée et une éducation équilibré
Devenir de bons parents pour avoir des enfants épanouis

Developer des compétences parentales

Pour devenir un « bon parent », il suffit seulement de développer une éducation bienveillante et quelques techniques éducatives efficaces.

Les parents dont les enfants deviennent des adultes responsables et équilibrés ont certaines compétences parentales. Cet article vous explique quelles sont ces compétences parentales. De petites stratégies éducatives à mettre en place pour vivre dans une famille heureuse auprès d’enfants épanouis

1/ Protéger son enfant sans le surprotégerer : la sécurité et la confiance

La meilleure des éducations apportée à un enfant est celle qui lui apprend à identifier les dangers. Lui apprendre à se protéger sans l’enfermer dans une méfiance constante ou une sur-protection parentale.

La première compétence parentale est celle de préparer son enfant à son environnement social. Lui permettre de s’insérer socialement sans se mettre en danger et s’ouvrir au monde en pleine conscience.

Les parents qui développent cette compétence connaissent bien, par exemple, les dangers des écrans pour leur enfant, les conséquences d’internet ou autres jeux vidéos. Leurs règles éducatives savent adapter chaque expérience de vie à l’âge de leur enfant et à sa sensibilité.

La clé d’une bonne éducation se trouve dans un équilibre entre la surprotection et la sur exposition de l’enfant au danger. Il est bien connu que surprotéger son enfant revient à le fragiliser et à développer en lui un manque de confiance en soi.

Surprotéger son enfant revient à le fragiliser et à developer en lui un manque de confiance en soi.

Mohamed AIFA éducateur spécialisé.

Un bon parent permet à son enfant de vivre ses propres expériences. Lui exprimer sa confiance en créant un contexte sécurisé. Cet apprentissage parental permet aux enfants de prendre des décisions conscientes. Dans ce climat de confiance, l’enfant va apprendre à évaluer le danger afin de ne pas s’y exposer.

Ces parents sereins et confiants ont pour objectif d’apprendre à leur enfant à reconnaître les problèmes de sécurité. L’enfant sera ainsi se protéger quand ses parents ne sont pas là.

Exprimer sa confiance à son enfant fera naître en lui la responsabilité. C’est en observant ses parents confiants que l’enfant se construit en adulte équilibré et responsable.

2/ Donner le bon exemple à son enfant : devenir un modèle positif

Un bon éducateur a conscience que l’éducation n’est pas q’un principe théorique. Elle est une expérience quotidienne. « L’enfant-éponge » observe le comportement de ses parents et se construit à partir de ces derniers. Les parents qui ont pour principes éducatifs : « Faites ce que je dis, pas ce que je fais » ne sont pas de bons exemples pour leur famille.

La question est de savoir comment vous pouvez avoir la plus grande influence sur vos enfants. En leur faisant la leçon … ou en partageant vos valeurs et en vivant vous-même ces valeurs?

Extrait du livre Parents Respectueux – Enfants Respectueux – de Sura Hart et Victoria Kindle Hodson

Une maman ou un papa doit faire preuve de cohérence éducative. Offrir une bonne éducation à son enfant passe par une prise de conscience parentale. Mon enfant s’inspire de mes valeurs, de mon comportement, des mes relations aux autres, de ma vision de la vie.

Vos enfants apprennent plus en regardant ce que vous faites qu’en écoutant ce que vous dites. Les enfants ont besoin de voir leur parents vivre dans l’honnêteté et le respect de leurs valeurs. Mère et père doivent servir d’exemples. Un savoir-faire éducatif consistant à modéliser ce qu’ils souhaitent enseigner et faire vivre à leur enfant. L’objectif est de devenir un modèle de vie positif pour sa famille.

Modéliser des comportements appropriés est une compétence parentale essentielle.

Le but est de vivre dans l’authenticité … Renoncez à l’idéal d’être un parent parfait … Quand vous ferez des choses qui ne correspondent pas à vos valeurs, vous ne tomberez pas dans l’auto-flagellation. Vous pourrez saisir l’occasion d’être authentique avec vos enfants et de leur montrer à quoi ressemble l’honnêteté.

Extrait du livre Parents Respectueux – Enfants Respectueux – de Sura Hart et Victoria Kindle Hodson


3/ Un cadre éducatif équilibré et efficace: Savoir dire non à enfant

Savoir dire non à son enfant est une importante compétence éducative. Savoir dire non à ses enfants ce n’est point exercer un pouvoir sur eux. Poser un cadre éducatif et faire respecter des règles de vie, c’est signifier à son enfant combien on l’aime. Cette exigence parentale lui signifie que l’on souhaite le meilleur pour lui.

Un parent respecté est un parent estimé par son enfant. L’obéissance des enfants passe par une reconnaissance de la légitimé parentale. Pour obéir à ses parents un enfant à besoin de comprendre le sens de leurs règles. Il doit mesurer que ses parents font preuve d’une cohérence éducative en maintenant ces règles dans la durée.

Pour illustrer nos propos voici quelques exemples :

  • « Je veux que tu ailles te coucher plus tôt car bien dormir est important pour ta santé. Et comme je t’aime je veux que tu sois en bonne santé …« 
  • « Je ne veux pas que tu passes trop de temps sur ton téléphone. Cela prend la place d’autres choses très importantes pour toi. Je préfère que tu fasses du sport, étudie, vois tes amis, passe du bon temps avec ta famille …. »
  • « Tu n’auras pas ce nouveau jouet car tu en as déjà beaucoup. Tu n’en as donc pas besoin. Profite déjà de ce que tu as. Vouloir avoir toujours plus, va te rendre triste sur le long terme. Tu ne seras jamais satisfait. Tu ne seras donc pas heureux si je t’achète tout ce que tu veux. »

Dire non à son enfant, ce n’est pas le frustrer ou exercer son pourvoir sur lui. Poser un cadre et des règles de vie, c’est au contraire lui signifier notre amour. Ces règles de vie si elles sont comprises permettront de sortir des tensions familiales permanentes.

4/ Eviter le conflit familial permanent: la coopération familiale

Accepter les conflits avec ses enfants sans s’inscrire dans un rapport de force passe par comprendre leurs besoins. Cette prise de conscience vous permettra de mettre en place une attitude parentale adaptée. Pour ne pas s’inscrire dans des conflits permanents, il convient de passer de l’exercice du pouvoir sur vos enfants à l’exercice du pouvoir avec eux. La coopération familiale est l’exercice d’un pouvoir avec vos enfants.

La coopération familiale demande aux parents de développer des qualités d’écoute. Le fait d’écouter les enfants ne signifie pas être accord systématiquement avec eux. L’écoute n’est que le début du dialogue qui permettra aux parents d’exprimer leurs pensées, sentiments, besoins et principes éducatifs.

Cette coopération consentie librement entre mon enfant et moi-même permet de transformer les moments de conflits familiaux en espace de parole propice à une relation empreinte de respect mutuel. Une règle comprise est plus facilement respectée par un enfant.

5/ Prendre soin de soi pour mieux s’occuper de ses enfants: le bien-être familial

Savoir gérer efficacement son stress et prendre soin de soi permet d’être plus disponible pour ses enfants.
Les parents qui gèrent efficacement leur stress sont mieux équipés pour faire face aux problèmes de comportement de leur progéniture. Un parent fatigué ou stressé est plus susceptible de crier et se montrera moins patient avec sa famille.

Un adulte stressé est également plus susceptible de recourir à la punition plutôt qu’à la réponse éducative constructive. Cela peut conduire à un cycle malsain. Un enfant qui ressent le stress de ses parents va se sentir insécurisé et le faire ressentir par un comportement difficile: refus d’aller dormir, de manger …

Être des adultes heureux et épanouis est le plus grand des cadeaux que des parents puissent faire à leur enfant.

Dans l’intérêt de sa famille, une maman ou un papa doit savoir prendre soin de soi: faire du sport, avoir des relations amicales, se dégager du temps pour soi, faire de la méditation… Et pourquoi pas s’autoriser une soirée en amoureux avec sa compagne ou son compagnon, une fois par mois. Être bien dans sa peau d’adulte, être en paix avec soi-même fera de vous vous un parent plus disponible pour votre enfant.

6/ Apporter une attention parentale positive

Un adolescent provocateur ou un « enfant dit tyrannique » cherche à nourrir un besoin d’attention, de considération, de besoin d’autonomie ou d’exprimer une colère enfouie. Votre rôle de parents est d’identifier le besoin implicite ainsi exprimé. Cette compréhension vous permettra d’entrer en lien avec lui et de l’aider à trouver une meilleure stratégie pour répondre à son besoin.

Trouver le temps d’accorder aux enfants une attention positive quotidienne peut faire une grande différence dans la vie de l’enfant. Quelques minutes d’attention positive avec son enfant permet de l’apaiser, de lui exprimer son amour parental et de participer à son bien-être général.

Au delà des devoirs scolaires, des repas ou d’autres temps quotidiens (hygiène, activités sportives, …) créer des temps de tête à tête avec son enfant vous donnera beaucoup de légitimité parentale aux yeux de votre enfant. Vous pouvez, par exemple, instaurer un temps de lecture partagé, faire un puzzle avec lui, jardiner ensemble ou improviser une promenade en tête à tête.

Ce concept d’attention parentale positive est plus efficace s’il s’effectue individuellement: dégager un temps individuel pour chacun de vos enfants. Ce temps parents/enfant participera au bien-être psychologique de votre ado ou enfant et vous offrira un espace de parole et d’échange propice à une meilleure compréhension familiale.

7/ Savoir parler à son enfant et lui expliquer ses principes éducatifs

Comme dans toutes relations humaines, les conflits familiaux ou les tensions familiales trouvent leur origine dans l’incompréhension. Lorsque un enfant ou un adolescent ne comprend pas ce que ses parents attendent de lui et le sens de leur éducation, il s’enferme dans une opposition systématique ou dans des attitudes provocatrices. Les parents les plus efficaces sont capables d’expliquer leurs attentes à leurs enfants.

Un parent efficace ne dit pas à son enfant de 10 ans « Vas nettoyer ta chambre ! Vraiment tu exagères, tu n’es pas responsable ! » Pour plus d’efficacité et de compréhension il lui dira plutôt « Mon fils, Tu dormiras mieux dans une chambre bien rangée. Ta chambre c’est un peu ta petite maison à toi. Pour la rendre plus agréable,  tu peux ranger tes vêtements, faire ton lit tous les matins et passer l’aspirateur une fois par semaine. »

Une éducation positive et bienveillante est avant tout une éducation dont le sens est expliqué à l’enfant. Il nous faut donc sortir de l’injonction parentale pour entrer dans le dialogue familial.

Ce dialogue parents/enfant permettra également de donner des repères à son enfant et un cadre de vie équilibrée. Cette éducation positive faite de repères passe par l’élaboration d’un planning familial.

8/ Mettre en place un planning éducatif : organiser la vie de famille

La qualité de vie familiale est le résultat d’une somme de bonnes petites actions qui aboutiront à de grands résultats dans le temps. En programmant en famille, les temps familiaux (loisirs, activités sportives …) et les habitudes familiales (heures de lever et du coucher, sortie au cinéma, etc…), ils seront plus agréables et investis par chacun.

Le vrai pouvoir d’un emploi du temps familial est qu’il vous aide à atteindre vos objectifs éducatifs, vous donne un cadre de vie équilibré. Il s’agit de véritables repères familiaux qui permettent à chacun de libérer son potentiel et de s’inscrire positivement dans la vie familiale.

En mettant en place un planning familial, vous permettait à chaque membre de la famille d’être responsable et efficace. Ces repères familiaux sont un cadre de vie faits d’habitudes positives qui vont s’imbriquer dans un ensemble cohérent et harmonieux.

Les parents qui donnent une éducation équilibrée à leurs enfant mettent en place des stratégies éducatives simples pour créer des bonnes habitudes et défaire leur famille de mauvaises routines (portable, télévision, jeux vidéos …).

Une vie de famille structurée et planifiée permet à l’enfant d’appréhender le long terme bénéfique plutôt que de céder aux plaisirs rapides du court terme. Il s’agit d’un enjeu essentiel pour son avenir: devenir un adulte responsable et réfléchi.

Petite astuce éducative : Construisez ce planning familial avec l’ensemble de votre famille. Ce travail collectif concerne aussi bien le contenu (le programme) que le contenant (mise en forme de l’emploi du temps). Vous pourrez ainsi passer un temps constructif avec votre enfant et vous inscrire pleinement dans la coopération familiale.

Dernier petit conseil éducatif: créez des emploi du temps différenciés en fonction des périodes de l’année : planning du quotidien familial, planning des vacances familiales.

Devenir de bons parents : une question d’organisation familiale

Nous l’avons vu, chacun de nous à la capacité de devenir un parent épanoui donnant une bonne éducation à son enfant. Une éducation équilibrée passe par des techniques éducatives et des habitudes familiales équilibrées:

  • Protéger son enfant en lui faisant confiance
  • Être un modèle de vie pour ses enfants
  • Savoir dire non à son enfant avec bienveillance
  • La coopération pour une meilleure entente familiale
  • Veiller à son propre bien-être pour être un meilleur parent
  • Mettre en place des temps privilégiés avec son enfant
  • Se faire comprendre de ses enfants
  • Mettre en place un planning familial

Encore une fois, l’objectif n’est pas de devenir une mère parfaite ou un père parfait. Il s’agit avant tout d’une prise de conscience parentale. Devenir un bon parent exige de donner des repères à sa famille et de permettre à chacun de se sentir compris et respecté.

Les livres éducatifs pour les parents, des formations parentales ou des groupes de soutien parentaux peuvent être d’excellentes ressources pour aider les parents à perfectionner leurs compétences parentales.

En ce sens, nous vous invitons grandement à lire le livre « Pour une enfance heureuse de Catherine GUEGUEN » . Un livre essentiel pour tous les parents

Laisser un commentaire

Follow by Email
LinkedIn
Share